Antoine LEFEBVRE

Antoine Lefebvre

Portrait de l'artiste en éditeur. L'édition comme pratique artistique alternative.

Le travail plastique mis en œuvre dans le cadre de cette thèse de doctorat traite, entre autres, des phénomènes intertextuels et interlivresques qui peuvent avoir lieu entre les livres. Ainsi, il m’a semblé important que la forme de cette recherche fasse écho à ces phénomènes. Cette thèse est donc composée de plusieurs volumes entre lesquels peut naître un dialogue. Cependant, un écrit universitaire n’est pas une œuvre, c’est donc dans une tension entre la volonté de réaliser un objet qui corresponde au propos qu’il porte et la retenue nécessaire pour ne pas en faire un livre d’artiste que j’ai imaginé cette thèse en quatre volumes rassemblés sous un cartonnage muet. 

Le premier volume est celui du corpus principal et les trois autres correspondent aux annexes. Puisque ce travail traite de la démarche d’artiste éditeur à travers une méthodologie qui mêle la pratique et la théorie, j’ai cherché à illustrer le plus possible les problématiques et concepts traités grâce à des exemples tirés du projet La Bibliothèque Fantastique (LBF) créé pour cette thèse. En effet, cette réflexion prend appui sur une expérimentation, une œuvre d’édition qui a accompagné l’élaboration de ce travail de recherche. 

Cependant, tous les livres publiés ne sont pas mentionnés dans le corpus principal, c’est pourquoi le premier des trois volumes annexes contient un catalogue complet de toutes les publications (livres, boîtes, éphéméras) éditées par LBF pendant la durée de cette thèse. Ce projet ayant été créé dans le cadre de ce travail de recherche, il est circonscrit au temps de mon doctorat. Chaque livre publié y est présent par une notice bibliographique détaillée, une explication et une reproduction de sa couverture. Ces notices sont destinées à éclairer le visiteur de La Bibliothèque Fantastique et à apporter quelques précisions sur les livres publiés. Il s’agit là de rendre hommage aux nombreux artistes qui m’ont fait confiance, en disant quelques mots sur chacune des œuvres réalisées par eux dans le cadre de ce projet. 

Le second volume d’annexes est composé d’entretiens réalisés aux États-Unis et en France auprès de huit acteurs du monde de l’art dont la pratique de l’art se développe, selon leurs propres termes, en dehors des schémas préétablis. Pour que ces personnes parlent de leur travail sur un ton spontané et convivial comme elles le font habituellement, je les ai interrogées sans questionnaire fixe mais en suivant une trame commune à toutes les discussions. Ces entretiens ne jouent pas le rôle de preuves, mais plutôt d’accompagnement de mon propos. Ce sont huit exemples d’attitudes, ou de pratiques artistiques alternatives, représentatives d’un art qui se développe là où on ne l’attend pas.

Le dernier volume a valeur de documentation puisqu’il propose des prises de vue des installations, évènements et participations à des foires de LBF et documente ainsi les différents types de mise en espace de ce projet.

Soutenue en 2015