Introduction au mémoire de:

THOMAS LENATTIER

 

EMPRUNTER LE TEMPS

Plasticité, Mémoire et Quête d’Identité 

 

  

   Mon travail de recherche développé au sein de ce master engage une réflexion sur la manière dont l’activité artistique est à même de créer un processus de transmission entre générations et ainsi de tracer le chemin d’une quête d’identité à la fois individuelle et collective. A partir d’une création artistique personnelle mettant en jeu les questions de mémoire collective, d’identité, d’oubli, de frontière, de fiction et de réalité, ce travail mène une réflexion sur la condition humaine à l’origine d’un nouveau rapport au temps. 

   

    Ici, la mémoire n’est pas la résurgence d’un simple souvenir, mais une manière d’être au monde et à la vie de chaque jour. C’est une ligne de conduite. Une certaine manière d’appréhender l’existence qui fait de l’homme un être en travail perpétuel évoluant dans sa propre temporalité et se construisant par la relation qu’il entretient avec autrui. 

   

x.jpg
xxx.jpg
xx.jpg