Introduction au mémoire de 

ESTHER CHRISTENSEN

 Vers de nouveaux espace-temps : société, sens, temps et espace de représentation

 

Comment l’art peut-il, seul ou en nouant des alliances avec d’autres disciplines, proposer de nouvelles façons d’habiter la Terre et le Cosmos (du grec ancien « bon ordre, ordre de l'univers ») ? Il s’agira de comprendre les structures sociales et culturelles à la source de notre organisation spatiale occidentale ainsi que son expansion croissante sur la planète. Nous sonderons ces intimes influences sur notre perception du monde, son emprise sur nos imaginaires personnels et collectifs. Nous analyserons comment en particulier l’expérience du mythe et du rite par sa puissance identitaire et émotionnelle peut faire advenir dans notre société en crise, d’autres téléologies d’existences heureuses. Le nouvel espace-temps de notre histoire planétaire est en voie de constitution : comme depuis les débuts de l’humanité, c’est une conception qui exprime des rapports de force et de pouvoir. Et si l’uniformisation du monde, à laquelle semblent faire écho l’ordonnancement monotone et froid des non-lieux, le renforcement du seuil entre espaces publics et espaces privés poursuit frénétiquement son cours ; le développement des technologies de la communication et de la circulation nous renvoie paradoxalement, alors que notre planète souffre, à l’étroitesse et à la finitude du monde physique où se joue notre histoire. Aussi constate-on une dissolution des repères d’identité, de relation et de mémoire. Il nous faut donc réinventer un espace qui fait sens : comment développer un mode de vie et une architecture qui s’enracinent dans leur milieu physique et culturel, et qui s’adressent à̀ l’humain, au-delà de ses besoins physiologiques ? Après un premier travail d’analyse et de déconstruction, nous définirons et argumenterons un nécessaire retour au mythe. Par une analyse de la conscience mythique, cognitive et phénoménologique, nous déterminerons ces schémas spatio-temporels, et de quelle façon ils apportent du sens à l’espace.

Ma pratique artistique, dans ce cadre, incarne ma perception intime de ces imaginaires et leur mise en récit symbolique sous différentes formes : figuratives, performatives, documentaires...

cocon6.jpg
P1100247.jpg