July 17, 2018

July 17, 2018

June 25, 2018

June 22, 2018

June 15, 2018

June 13, 2018

Please reload

Posts Récents

L'IA comme extension de la vie

April 18, 2018

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Wei-Fen YANG

April 30, 2018

 

Introduction
En 2017, j'ai travaillé pour un média taïwanais, j'ai eu la chance de participer au Festival
de Cannes, qui distribue les prix les plus importants pour le film d'art, cʼest aussi un
marché de films d'art. Pour de nombreuses compagnies de cinéma étrangères, il a été
une occasion importante d'achat de films d'art pour cette année. Pendant ces trois
semaines, tout le monde regardait constamment des films qui n'étaient pas encore au
cinéma, certains travaillaient pour les médias et dʼautres évaluaient s'il fallait se proposer
pour acheter ou pas certains films pour leur entreprise. Le reporter-photographe était très
occupé pour envoyer immédiatement des photos des vedettes pour les entreprises de
presse.
Pour moi, ces choses étaient un monde comme une représentation. Tout le monde
proposait des choses parfaites pour donner des informations au public, des stars, de la
mode, du prix, etc. Pour moi, j'étais très sceptique à cette occasion comme un état parfait
parce qu'il lui manquait le «mystère» qui est sous le monde visible. Dʼun autre côté, ce
thème "Film" permettait au public de profiter, dʼadmirer des images et de lire une histoire
dans un même espace.
Dans mon souvenir, le fort soleil de Cannes ne permettait pas à mes yeux de sʼouvrir
quand jʼétais dans la file, dehors, pour entrer au cinéma. Quand jʼétais dans la salle de
cinéma sombre et calme, momentanément, jʼy étais seulement pour voir un film dans cet
environnement. Jʼoubliais le bruit et la chaleur de la seconde précédente à l'extérieur.
C'est une expérience très intéressante pour montrer la fonction dʼun espace devant moi.
L'espace affecte les émotions humaines instantanément. Je trouve que les choses dans
la vraie vie sont définies dans ce système. Les émotions et la pensée des personnes
peuvent être immédiatement changées par un système puissant.

Aujourd'hui, la valeur commerciale du festival de films est contre mon idée pour la vie,
parce que ce système essaie de transmettre sa propre définition au grand public à travers
les médias. Il s'agit d'une définition emballée qui aliène facilement les gens en raison de la
faible discussion sur lʼessence des choses. Donc, dans ces films, je pense que la vraie
idée créative est faible. Mais c'est inévitable car le film d'aujourd'hui est une industrie très
mature. Il est une entreprise, et non un puissant produit de la volonté personnelle. Il est la
somme d'une conscience collective.
D'un autre côté, lʼ humanité ou la moralité est un sujet dans de nombreuses histoires de
films. Je pense que ce sujet est toujours universel. Nous avons envie de le comprendre
tous les jours de la vie. Je pense que l'art est plus amusant que le film, comme il est
complètement indépendant au delà du quotidien. Nous n'avons pas besoin d'entrer dans
une salle de cinéma pour lire une sorte d'expression littéraire. Le moyen de
communication entre l'art et le public est l'utilisation de sens, tels que visuel ou auditif.
3

Parfois, je pense que le film est proche de la littérature et de la philosophie. L'art est
proche de la science, surtout en tant que modèle de science astronomique. Pour l'artiste,
nous voulons aller au-delà du quotidien au lieu de l'univers. Ainsi, d'abord, l'artiste montre
sa pensée critique pour la conscience collective. Par lʼart, nous permettons la véritable
volonté indépendante de l'individu. Cette volonté indépendante comme la critique avance
sur la définition du public. Par conséquent, la critique est absolument la même avec l'art.
L'artiste utilise sa propre perception à redéfinir.
Mon idée pour le festival de Cannes est aussi de repenser la "définition". Lʼart pour moi est
un moyen de quitter la situation d'aliénation. Par conséquent, je trouve un objet dans le
quotidien pour explorer la "définition".
Au festival du film, 70e anniversaire cette année, il y a un film sur Jean-Luc Godard. Cela
me fait mieux comprendre son esprit critique. Le film de Godard est plus proche de l'art
que le film d'aujourd'hui. Plus intéressant, beaucoup de créations d'art contemporain
ressemblent davantage aux films commerciaux d'aujourd'hui. À mon avis, le parcours de
Godard est similaire à celui des artistes contemporains. Il essayait une image hybride,
parfois elle a une beauté classique, parfois elle est complètement opposée à la beauté. Il
utilisait des moyens violents pour s'opposer à la beauté dramatique traditionnelle. Ceci est
similaire à la situation du dadaïsme. Dans le domaine du mouvement Dada, sa discussion
sur la matière, le système, l'imagerie industrielle m'ont inspirée.
Ici, je vais montrer mon travail "Poire". Lʼinspiration de ce travail est tirée du cinéma de
Godard. Comment utilisons-nous des "images" au lieu de peintures, sculptures,
installations pour transformer des fonctions artistiques? Pour moi, c'est un sujet très
intéressant parce que ma façon de création est la peinture dans le passé. Cette fois,
jʼexplore comment transformer un objet existant en une image. Comment puis-je donner
une définition de ce processus? Comment puis-je produire une image significative dans la
photo finale? Dans mon observation, l'art d'aujourd'hui est très proche du film. Dans le
passé, le film était très proche de l'art. Cette fois, mon identité est similaire au réalisateur,
pas à l'artiste.
La première partie est mon parcours pour “définir”. Je pratique la “Poire” afin de
transformer mes pensées et mes sentiments abstraits. La deuxième partie est le thème clé
“Mystère”. Je vais utiliser mon propre comportement à lʼanalyser. La troisième partie, je
vais proposer le rôle de l'image dans l'art. Cette section dont je parle est "Changement et
éternité". Dans la partie de la conclusion, je mentionnerai également le film à comparer
avec l'art.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous