Ingrid AMARO -Mathieu LEGRAND - Vannina MILIANI

 Ingrid AMARO -Mathieu LEGRAND - Vannina MILIANI

Ingrid AMARO

Contre-Nature : Un courant esthétique sur l’idéologie contemporaine de l’aventure envers la nature 

Aventure même pas en peinture : le déplacement géographique de l’endemisme

Depuis des siècles les croisades, la colonisation, la migration ou le commerce provoquent le déplacement des personnes. Ce déplacement tant dans le mouvement que par la découverte du lieu future et son déroulement de vie en lui, est empreint du concept d’aventure. L’aventure est le concept immatériel qui exploite la curiosité de l’humain autant que sa soif de possession et de leadership. Il se déroule dans un lieu qui comporte une certaine nature. Si bien nous ne pourrons qu’effleurer une définition de ce qu’est l’aventure contemporaine, nous nous attarderons sur les faits et aspects iconographiques et esthétiques qui répercutent sur la perception de la nature et de notre relation que nous entretenons avec elle. La nature est bel et bien le théâtre de ces aventures. La plus part du temps elle est modifiée car autrement elle est meurtrière. Cette perception contemporaine que nous théoriserons lors de ce travail porte le nom de Contre-Nature. Pour nommer ce mouvement nous procèderons à l’inventaire sur les gestes qui se lient par ses codifications et apparence physique à l’aventure.

Nous constatons depuis des dizaines d’années un dérèglement de la nature selon la science, une désynchronisation par l’invisible et le visible. En effet, nous ne vivons pas seulement une crise de l’environnement gazeux provocant un dérèglement climatique difficilement quantifiable par le commun des mortels, mais bel et bien une crise de notre identité humaine face à la nature. Nature que l’on ne nommait pas ainsi dans la chrétienté médiévale, on la nommait « création » et en Grèce,  Nature suggérait « un mouvement de métamorphose incluant tout le vivant ». Quel est aujourd’hui le successeur de la notion de nature ? 

Il semble alors indispensable d’identifier de théories historiques oubliées. Il faut réhistoriser l’apparition des concepts, faire la généalogie des pensées pour tirer des hypothèses d’idées pour notre monde contemporain. Il nous faut entreprendre une étude des liens que notre société entretien avec les objets de la nature. L’ « Anthropocène » s’interroge sur la nomination des causes et conséquences de notre ère actuelle sans pour autant la déterminer, la définir et encore moins objectiver et se risquer à emmètre des solutions de pensées plus que d’actions sporadiques qui ne fonctionnent que pour une perspective occidentale et capitaliste. Au vu de toutes les civilisations et cultures que composent le monde, la vision capitaliste et occidentale et loin de faire l’unanimité, d’autant plus que tout être et tout symbole n’est point au même stade d’épanouissement ou développement. L’ « Anthropocène » est une première approche qui reste discutable et discutée, elle-même divisant les penseurs.

Puisque l’on s’est permis d’inventer une manière de se moderniser, permettons-nous d’imaginer une manière de vivre une transformation historique. Pour imaginer, il faut tout d’abord assumer. « Assumer », le terme employé par Pierre Restany. 

Il est de notre fondement de rétablir la « Contre-Nature » comme un terrain de lien, de jeu et d’expérimentation du merveilleux. Il s’agit d’une nécessité historique transcendantale et urgente qui traverse la catastrophe provoquée par une logique du capital. 

Soutenance prévue en 2020

Mathieu LEGRAND

Soutenance prévue en 2020

COSMOS

Une historiographie artistique à l’orée d’un seuil anthropologique et épistémologique

 

(A*) SPACE AGENCY

Je mène l’évolution de l'entreprise critique (A*) SPACE AGENCY, dont l’émergence a été statuée par l’apport théorique développé lors du Master 2. Continuant ce projet, cette agence critique provoquera, au sein de cette recherche, des hypothèse pratiques et théoriques. (A*) SPACE AGENCY développe, à l’instar de ces modèles de l’aérospatial, une série de programmes questionnant notre rapport à la voute étoilée et à l’espace cosmologique. Elle présuppose que ce spectacle global et séculaire est un bien commun rassemblant les histoires et les récits telle une fragmentation de l’humanité. Ainsi, au travers de projets spécifiques, l’agence questionne autant les cosmogonies, l’Histoire des techniques, les rapports sociaux que les effets de communications des nations spatiales. La voute céleste se nimbe et se confond dans l’ontologie de notre espèce. 

(A*) SPACE AGENCY par son champ d’action et d’intervention sera à même de mettre en exergue les différentes voies empruntées par les entreprises critiques. Il ne s’agira pas d’un fonctionnement systématique visant à l’universalité mais d’une pratique fragmentaire des possibilités. Dans le théâtre du monde, et au travers de son double, se réfugie parfois l’événement et sa superstition, révélant potentiellement dans ces ensembles l’émergence d’une critique idoine. 

Vannina MILIANI

Soutenance prévue en 2020

Cette thèse ira dans la continuité des deux mémoires rédigés dans le cadre d'un master en art et d'un en management de l'innovation ; elle mettra en avant les différentes approches qui ont été survolées lors des rédactions.

Son objectif est de mettre en évidence l'évolution de l'art, des rapports que les artistes et entreprises entretiennent. Elle proposera entre autres une approche bilatérale de la collaboration de ces deux mondes, permettant d'exposer les différentes attentes et points de vue de chacune des parties ainsi que leurs forces et faiblesses.

Chaque partie voit en l'autre un moyen de servir ses profits, que ce soient les artistes ou les entreprises, les lieux culturels et les fondations d'entreprise. Pour les artistes l'enjeu est d’acquérir plus de moyens et de visibilités grâce aux capacités financières et marketing des entreprises qui quant à elles profitent de la notoriété des artistes et de leurs créativité pour innover.

En fin de compte que ce soient les artistes, les lieux culturels ou les entreprises et les fondations d'entreprise chacun a des besoins, des attentes et des contreparties à offrir.

C'est une opportunité qui peut donner lieu au meilleur comme au pire, qui peut apporter aux différentes parties ou privilégier les uns par rapport aux autres.

Ce que propose cette thèse, c'est de poser les questions sur la direction que prennent ces nouveaux rapports et les possibilités qu'ils pourraient offrir. Elle tentera de mettre en avant les points de vue des différentes parties et de montrer l'optique dans laquelle sont abordés les potentiels.