Laurine WAGNER 

Filmer le monde : un art relais pour accompagner des changements profonds

Dans le cadre de ma recherche-création, des installations vidéographiques et/ou sonores, poétiques et immersives, des photographies, voire des performances se situent entre arts, sciences et société. L’expérience est au centre de ma réflexion en interrogeant des états          « d’entre-deux ». Ces moments décisifs de passage sont suspendus pour ainsi révéler à notre conscience les traces mémorielles d’un processus de transformation et de mutation, qui soulèvent des problématiques environnementales, sociales et mentales afin d’interroger les croyances, ressentis et expériences de chaque personne. Ma thèse vise ainsi à mettre en avant l’art comme relais pour accompagner notre monde et le mener vers divers changements profonds.